LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML

Ajouté le 16/05/13 sur Medicament.net | Dernière mise à jour le 16/05/13

etoile vide etoile vide etoile vide etoile vide etoile vide

(0)

Photo LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML
non disponible
du type : EMULSION

Code CIP : 3669206

1 boite de 10, 250 ml en flacon, emulsion pour perfusion

Laboratoire : B BRAUN MELSUNGEN AG

Notre spécialiste LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML

Michaël Boutboul
Michael Boutboul
Docteur en pharmacie - Expert marketing pharmaceutique depuis 10 ans
Le 16/05/13 à 17:30

Lipidem est une émulsion utilisée pour assurer un apport suffisant en lipides et en acides gras essentiels par voie parentérale chez les adultes dont l’alimentation orale est impossible ou insuffisante (voire contre-indiquée parfois). Ce médicament est disponible en vente libre sans ordonnance mais il doit être mis en place par un professionnel de santé.

LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML est efficace pour les symptômes et maladies :

Allaitement avec LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML :

On dispose d'aucune expérience quant à l'utilisation de ce médicament chez les femmes allaitant.

La quantité de ce médicament susceptible de traverser la barrière placentaire ou d'être excrétée dans le lait maternel n'est pas connue à ce jour. Des données respectives provenant d'expérimentations animales ne sont pas disponibles. En général, l'allaitement n'est pas recommandé aux mères sous nutrition parentérale.

Grossesse avec LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML :

On ne dispose d'aucune expérience quant à l'utilisation de ce médicament chez la femme enceinte.

La nutrition parentérale peut s'avérer nécessaire pendant la grossesse.

Ce médicament doit être administré aux femmes enceintes uniquement après considération approfondie.

2 ème Fiche


Date de mise à jour :  11/01/2008

Notice de LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML

Télécharger la notice en pdf

  • Forme, Présentation , Composition |
  • Indications |
  • Contre indications |
  • Effets indésirables |
  • Mode d'administration et posologie |
  • Conservation et reconstitution |
  • Résumé Notice

Mis à jour le 05/16/13 à 17:30

DESCRIPTION : 1 Boite de 10, 250 ml en flacon, emulsion pour perfusion

FORME(S) :
  • EMULSION

SUBSTANCE(S) ACTIVE(S) :
  • SOJA HUILE
  • TRIGLYCERIDES A CHAINE MOYENNE
  • TRIGLYCERIDES D'ACIDES OMEGA 3
  • APPORT LIPIDES
  • 30 < Clairance creatinine < 90 ml/min/1.73 m2
  • ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL
  • ACIDOSE
  • AGE < 15 ANS
  • CHOC CARDIOGENIQUE
  • CHOC HYPOVOLEMIQUE
  • CHOLESTASE
  • Clairance creatinine < 30 ml/min/1.73 m2
  • COAGULOPATHIE / TERRAIN HEMORRAGIQUE
  • COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE
  • DESHYDRATATION
  • DIABETE
  • DYSLIPIDEMIE / ANOMALIE METAB LIPIDE
  • DYSPNEE
  • EXAMEN LABORATOIRE INTERFERENCE
  • HYPERHYDRATATION
  • HYPERLIPIDEMIE
  • HYPERSENSIBILITE
  • HYPERTHYROIDIE
  • HYPOKALIEMIE
  • HYPOVOLEMIE
  • INFARCTUS DU MYOCARDE
  • INSUFFISANCE CARDIAQUE
  • INSUFFISANCE HEPATIQUE
  • MALADIE THROMBOEMBOLIQUE
  • OEDEME PULMONAIRE
  • PANCREATITE
  • PRESENCE EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE
  • QUEL QUE SOIT LE TERRAIN
  • REGIME HYPOSODE STRICT
  • SEPTICEMIE
  • TRAUMATISME
  • TROUBLE DE LA VENTILATION PULMONAIRE
  • ACIDOCETOSE DIABETIQUE
  • ACIDOSE METABOLIQUE
  • ANEMIE
  • ANEMIE HEMOLYTIQUE
  • BOUFFEE VASOMOTRICE
  • CEPHALEE
  • COAGULATION TROUBLE
  • COMA
  • CYANOSE
  • DOULEUR
  • DYSPNEE
  • ENZYMES HEPATIQUES MODIFICATION
  • ERYTHEME
  • FIEVRE
  • FRISSON
  • HEPATOMEGALIE
  • HYPERGLYCEMIE
  • HYPERLIPIDEMIE
  • HYPERSUDATION
  • HYPERTENSION ARTERIELLE
  • HYPERTRIGLYCERIDEMIE
  • HYPOTENSION ARTERIELLE
  • LEUCOPENIE
  • NAUSEE VOMISSEMENT
  • REACTION ALLERGIQUE
  • RETICULOCYTOSE
  • SOMNOLENCE
  • SPLENOMEGALIE
  • TEMPS SAIGNEMENT MODIFICATION
  • THROMBOCYTOPENIE
POSOLOGIE :
  • ADULTE

MODE D'ADMINISTRATION :
  • INTRAVEINEUSE
  • PARENTERALE
CONSERVATION :
* Durée de conservation

Avant ouverture : 2 ans.


* Précautions particulières de conservation

A conserver à une température ne dépassant pas +25°C.
Conserver le conditionnement primaire dans l'emballage extérieur, à l'abri de la lumière.
Ne pas congeler.


RECONSTITUTION :
* Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination

A n'utiliser que lorsque l'émulsion est homogène et les contenants intacts. Vérifier visuellement que l'émulsion n'est pas en deux phases avant d'administrer.

Pour usage unique seulement. Toute portion de l'émulsion restant après usage doit être éliminée.

Tout produit ayant congelé doit être jeté.

Avant de perfuser une émulsion lipidique avec d'autres solutions par une connexion en Y ou un set de dérivation, il faut vérifier la compatibilité de ces fluides entre eux, plus particulièrement en cas de co-administration de solutions véhicules auxquelles des médicaments ont été ajoutés. Une attention particulière doit être exercée en cas de co perfusion de solutions contenant des électrolytes divalents (tels que le calcium).

Toujours porter l'émulsion à température ambiante avant de perfuser.

Si des filtres sont utilisés, ils doivent être perméables aux lipides.


* Incompatibilités

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.
RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT
ANSM - Mis à jour le : 30/07/2010
1. DENOMINATION DU MEDICAMENT
LIPIDEM 200 mg/ml, émulsion pour perfusion
2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE
Triglycérides à chaîne moyenne ....................................................................................................... 100,00 g
Huile de soja purifiée ........................................................................................................................ 80,00 g
Triglycérides à acide gras de la série oméga-3 .................................................................................... 20,00 g
Pour 1 000 ml d'émulsion.
Composition en acide gras essentiel par litre:
Acide linoléique (oméga-6): 38,4 à 46, 4 g
Acide alpha-linolénique (oméga-3): 4,0 à 8,8 g
Acide eicosapentanoïque et docosahexanoïque (oméga-3): 8,60 à 17,20 g
200 mg/ml (20 %) correspond à la teneur totale en triglycérides.
Apport calorique par litre: 7 900 kJ ≃ 1 910 kcal
1000 ml contient 2,6 mmol de sodium (sous forme d'hydroxyde de sodium et d'oléate de sodium).
Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.
3. FORME PHARMACEUTIQUE
Emulsion pour perfusion.
Emulsion homogène et blanche.
Osmolalité: approximativement 410 mOsm/kg
Acidité ou alcalinité (à pH 7,4): < 0,5 mmol/l NaOH ou HCl
pH: 6,5 à 8,5
4. DONNEES CLINIQUES
4.1. Indications thérapeutiques
Apport de lipides, dont acides gras essentiels oméga-6 et oméga-3, dans le cadre de la nutrition parentérale pour adultes, lorsque la nutrition orale ou entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée.
4.2. Posologie et mode d'administration
Adultes
La posologie doit être ajustée en fonction des besoins individuels des patients.
Posologie recommandée:
1 à 2 g de lipide par kg de poids corporel et par jour,
Equivalent à:
5 à 10 ml de Lipidem 20 % par kg de poids corporel et par jour.
Débit de perfusion:
La perfusion doit être administrée au débit de perfusion le plus bas possible. Le débit de perfusion lors des 15 premières minutes ne doit pas dépasser la moitié du débit maximum de perfusion à utiliser.
Débit de perfusion maximum:
Jusqu'à 0,15 g de lipides par kg de poids corporel et par heure,
Equivalent à:
Jusqu'à 0,75 ml de Lipidem 20 % par kg de poids corporel et par heure.
Le débit de perfusion doit être diminué chez les patients malnutris.
L'expérience clinique étant limitée pour l'utilisation à long terme de Lipidem 20 %, émulsion pour perfusion, cette spécialité ne devrait normalement pas être administrée sur une période dépassant une semaine. L'émulsion peut cependant être administrée plus longtemps uniquement en cas de nécessité claire et accompagnée d'un suivi métabolique attentif.
Lipidem convient à la perfusion par voie intraveineuse qu'elle soit centrale ou périphérique.
Enfants
La sécurité et l'efficacité n'ont pas été établies chez l'enfant et l'adolescent.
4.3. Contre-indications
Lipidem ne doit pas être utilisé dans les cas suivants:
· Hyperlipidémie sévère.
· Troubles sévères de la coagulation sanguine.
· Cholestase intrahépatique.
· Insuffisance hépatique sévère.
· Insuffisance rénale sévère, lorsque l'hémofiltration ou la dialyse ne peuvent être envisagées.
· Phase aiguë d'accident vasculaire cérébral ou d'infarctus du myocarde.
· Maladie thromboembolique aiguë, embolie graisseuse.
· Hypersensibilité aux ?ufs, au poisson ou aux protéines de soja, à l'une des substances actives ou à l'un des excipients.
Les conditions suivantes sont des contre-indications générales à la perfusion:
· Statut hémodynamique instable avec fonctions vitales compromises (états de collapsus, ou de choc).
· Etats métaboliques instables (par exemple, états post-traumatiques sévères, diabète sucré non contrôlé, sepsis sévère, acidose).
· ?dème pulmonaire aigu.
· Hyperhydratation.
· Insuffisance cardiaque décompensée.
· Déshydratation hypotonique.
· Hypokaliémie.
4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi
Les triglycérides sériques doivent être contrôlés lors de la perfusion de Lipidem. Chez les patients ayant des troubles suspectés du métabolisme lipidique, la lipémie à jeun doit être contrôlée avant le début de la perfusion. Une hypertriglycéridémie 12 heures après l'administration de lipides est aussi un témoin d'un métabolisme lipidique anormal.
Une hypertriglycéridémie transitoire ou des niveaux élevés de glucose sanguin peuvent apparaître en fonction du statut métabolique du patient. Si la concentration en triglycérides plasmatiques augmente au-delà de 3 mmol/l pendant l'administration de l'émulsion lipidique, il est recommandé de réduire le débit de perfusion. Si, malgré cela, la concentration en triglycérides plasmatiques reste supérieure à 3 mmol/l, la perfusion doit être arrêtée jusqu'à ce que la concentration en triglycérides plasmatiques revienne à la normale.
Les électrolytes, la balance hydrique ou le poids corporel, la balance acido-basique, les niveaux de glucose sanguin et lors de l'administration au long terme, l'analyse du sang total, le statut de la coagulation et la fonction hépatique doivent être contrôlés.
La perfusion de Lipidem doit être interrompue en cas d'apparition de tout signe de réaction allergique, comme de la fièvre, des frissons, une éruption cutanée, une dyspnée.
Un surdosage peut conduire à un syndrome de surcharge lipidique, voir rubriques 4.8 et 4.9.
A l'heure actuelle, il n'y a pas d'expérience clinique relative à l'utilisation de Lipidem chez l'enfant et l'adolescent et l'expérience est limitée pour son usage chez les patients présentant une insuffisance rénale ou un diabète sucré.
L'expérience actuelle est limitée pour ce qui est de l'utilisation de Lipidem sur une période de plus de 7 jours.
L'attention doit être portée aux patients présentant des conditions associées à un métabolisme lipidique perturbé, telles qu'une insuffisance rénale, un diabète sucré, une pancréatite, une insuffisance hépatique, une hyperthyroïdie (accompagnée d'une hypertriglycéridémie), un trouble pulmonaire et un sepsis.
Les lipides peuvent interférer avec certains tests de laboratoire (tels que la bilirubine, la lactate déshydrogénase, la saturation en oxygène, le taux d'hémoglobine) lorsque le prélèvement sanguin est effectué avant que les lipides n'aient été éliminés de la circulation sanguine. Chez la plupart des patients, les lipides sont éliminés en 5 à 6 heures après la fin de la perfusion.
L'utilisation d'émulsions lipidiques comme unique source de calories peut conduire à une acidose métabolique. Ceci peut être évité par une perfusion simultanée d'hydrates de carbone. Il est ainsi recommandé de perfuser une quantité adéquate d'hydrates de carbone intraveineux ou une solution d'acides aminés contenant des hydrates de carbone en même temps que l'émulsion lipidique.
La vitamine E peut interférer avec l'effet de la vitamine K dans la synthèse des facteurs de la coagulation. Ceci doit être gardé à l'esprit concernant les patients ayant des troubles de la coagulation sanguine ou ceux avec un déficit suspecté en vitamine K.
Lipidem contient 2,6 mmol/l de sodium. Ceci doit être pris en compte pour les patients dans le cas d'un régime sodique contrôlé.
4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Aucune étude sur les interactions n'a été réalisée.
L'héparine induit une libération transitoire de lipoprotéine lipase dans la circulation sanguine. Ceci peut initialement conduire à une lipolyse plasmatique accrue, suivie d'une diminution transitoire de la clairance triglycérique.
L'huile de soja contient naturellement de la vitamine K1. La quantité dans Lipidem est cependant si faible qu'il n'est pas considéré qu'elle puisse influencer significativement le processus de coagulation des patients traités par les dérivés de la coumarine. Néanmoins, l'état de la coagulation doit être contrôlé chez les patients traités de façon concomitante par des anticoagulants.
4.6. Grossesse et allaitement
Grossesse
Il n'y a pas de données sur l'utilisation de Lipidem chez la femme enceinte. Aucune preuve d'embryotoxicité ou de tératogénicité n'a été mise en évidence dans une étude sur la reproduction (voir rubrique 5.3).
La nutrition parentérale peut s'avérer nécessaire pendant la grossesse. Lipidem doit être administré aux femmes enceintes uniquement après considération approfondie.
Allaitement
Il n'y a pas d'expérience sur l'utilisation de Lipidem chez les femmes allaitant.
Il n'est pas connu si Lipidem est excrété dans le lait maternel. L'excrétion de Lipidem dans le lait n'a pas été étudiée chez l'animal.
En général, l'allaitement n'est pas recommandé aux mères sous nutrition parentérale.
4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines
Sans objet.
4.8. Effets indésirables
Les effets indésirables sont listés ci-dessous par système et par fréquence. Tous les effets indésirables associés à Lipidem sont très rares (< 1 / 10 000).
Troubles du système lymphatique et sanguin
Très rare: Hypercoagulation
Troubles du système immunitaire
Très rare: Réactions allergiques
Troubles nutritionnels et métaboliques
Très rare: Hyperlipidémie, hyperglycémie, acidose métabolique, acidocétose
Cependant, la fréquence d'apparition des effets indésirables listés ici est dose-dépendante. Ils peuvent apparaître plus probablement comme symptômes d'un surdosage relatif ou absolu. La fréquence mentionnée ci-dessus s'applique aux conditions d'utilisation correctes, en terme de surveillance posologique et de respect des restrictions et instructions de sécurité.
Troubles du système nerveux central et périphérique
Très rare: Somnolence
Troubles vasculaires
Très rare: Hypertension ou hypotension
Troubles respiratoires, thoraciques ou médiastinaux
Très rare: Dyspnée, cyanose
Troubles gastro-intestinaux
Très rare: Nausées, vomissements
Troubles généraux et/ou douleur au site d'injection
Très rare: Maux de tête, bouffées congestives / érythème, température corporelle élevée, sudation, frissons, douleur dans le dos ou la poitrine.
Syndrome de surcharge lipidique (voir ci-après).
En cas d'apparition de ces effets indésirables ou d'une élévation du taux de triglycérides au dessus de 3 mmol/l lors de la perfusion, la perfusion de Lipidem doit être interrompue ou, si nécessaire, être poursuivie à une posologie réduite.
Si la perfusion est relancée, le patient doit être suivi avec précaution, plus particulièrement en début de perfusion et les triglycérides sériques doivent être contrôlés à intervalles rapprochés.
Les triglycérides contenant des acides gras de la série oméga-3 peuvent augmenter le temps de saignement et inhiber l'agrégation plaquettaire. Chez les patients avec asthme induit par l'aspirine, la fonction pulmonaire peut également se détériorer.
Lipidem doit toujours faire partie d'une nutrition parentérale complète comprenant des acides aminés et du glucose. Nausées, vomissement, absence d'appétit et hyperglycémie sont des symptômes liés à des conditions justifiant la mise en ?uvre d'une nutrition parentérale et peuvent parfois être associés à la nutrition parentérale.
Syndrome de surcharge lipidique:
Une altération de la capacité à éliminer les triglycérides peut conduire à un «syndrome de surcharge lipidique» pouvant être causé par un surdosage. D'éventuels signes de surcharge métabolique doivent être surveillés. La cause peut être génétique (métabolisme individuellement différent) ou le métabolisme lipidique peut être affecté par des pathologies associées ou anciennes. Ce symptôme peut également apparaître lors d'hypertriglycéridémie sévère, même à la vitesse de perfusion recommandée, et en association avec un changement soudain de l'état clinique du patient, tel qu'une altération de la fonction rénale ou une infection. Le syndrome de surcharge lipidique se caractérise par une hyperlipidémie, de la fièvre, une infiltration lipidique, une hépatomégalie avec ou sans ictère, une splénomégalie, une anémie, une leucopénie, une thrombocytopénie, des troubles de la coagulation, une hémolyse, une réticulocytose, des tests fonctionnels hépatiques anormaux et un coma. Les symptômes sont en général réversibles lorsque la perfusion de l'émulsion lipidique est interrompue.
En cas d'apparition d'un syndrome de surcharge lipidique, la perfusion de Lipidem doit être immédiatement interrompue.
4.9. Surdosage
Un surdosage conduisant à un syndrome de surcharge lipidique peut survenir comme conséquence d'une vitesse de perfusion trop rapide, ou chroniquement aux vitesses de perfusion recommandées en association avec un changement de l'état clinique des patients, comme une altération de la fonction rénale ou une infection. Un surdosage peut conduire à des effets indésirables (voir rubrique 4.8).
Un surdosage substantiel avec une émulsion lipidique contenant des triglycérides à chaîne moyenne peut conduire à une acidose métabolique, plus particulièrement en cas d'absence d'administration concomitante d'hydrates de carbone.
Traitement: en cas de surdosage, la perfusion doit être interrompue immédiatement. D'autres mesures thérapeutiques dépendront des symptômes spécifiques du patient et de leur sévérité. Si la perfusion est relancée après que les symptômes se soient estompés, le débit de perfusion doit être augmenté graduellement avec une surveillance étroite.
5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES
5.1. Propriétés pharmacodynamiques
Groupe pharmacothérapeutique: Solutions pour nutrition parentérale, émulsions lipidiques.
Code ATC: B05BA02.
Lipidem est indiqué comme source de calories et d'acides gras polyinsaturés (« essentiels ») de la série oméga-6 et oméga-3 entrant dans la composition de protocoles de nutrition parentérale. Ainsi, Lipidem contient des triglycérides à chaîne moyenne, huile de soja (triglycérides à chaîne moyenne) et des triglycérides composés d'acides gras de la série oméga-3 (triglycérides à chaîne longue).
Les triglycérides à chaîne moyenne sont hydrolysés plus rapidement, éliminés plus rapidement de la circulation sanguine et oxydés plus rapidement que les triglycérides à chaînes longues.
Seuls les triglycérides à chaîne longue de la série oméga-6 et oméga-3 fournissent des acides gras polyinsaturés. Ils sont utilisés à la fois pour la prévention et le traitement de déficits en acides gras essentiels et comme source de calories. Lipidem apporte des acides gras essentiels de la série oméga-6, principalement sous forme d'acide linoléique, et des acides gras de la série oméga-3, sous forme d'acide alpha-linolénique, acide eicosapentaénoïque et docosahexaénoïque.
Le rapport en acides gras oméga-6/oméga-3 dans Lipidem est approximativement de 3:1.
5.2. Propriétés pharmacocinétiques
La posologie, le débit de perfusion, le statut métabolique du patient et les facteurs individuels (tels que les degrés de dénutrition) sont à prendre en compte pour déterminer la concentration maximale en triglycérides sériques.
Les acides gras à chaîne moyenne ont une affinité pour l'albumine moindre que celle des acides gras à chaîne longue. Cependant lorsqu'ils sont administrés selon les recommandations posologiques, la liaison de ces deux types d'acides gras à l'albumine plasmatique est quasiment de 100 %. Lorsque les recommandations posologiques sont suivies, ni les acides gras à chaîne longue ni ceux à chaîne moyenne ne traversent la barrière hémato-encéphalique ou ne passent dans le liquide céphalo-rachidien.
5.3. Données de sécurité préclinique
Des études précliniques menées avec une version de Lipidem en développement (contenant deux fois la quantité en triglycérides à acides gras de la série des oméga-3 présents dans le produit final et en conséquence une quantité plus faible en triglycérides à chaînes longues) n'ont révélé aucun effet autre que ceux attendus suite à l'administration de doses élevées de lipides. Aucune toxicité embryonnaire ou de tératogénicité n'a été mise en évidence lors d'une étude de toxicité de la reproduction menée sur le lapin pendant une période de 12 jours à la dose de 2 g de lipides par kg de poids corporel par jour.
6. DONNEES PHARMACEUTIQUES
6.1. Liste des excipients
Lécithine d'?uf, glycérol, oléate de sodium, palmitate d'ascorbyle, alpha-tocophérol, hydroxyde de sodium (pour l'ajustement du pH), eau pour préparations injectables.
6.2. Incompatibilités
En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.
6.3. Durée de conservation
Avant ouverture: 2 ans.
Après première ouverture: le produit doit être utilisé immédiatement.
6.4. Précautions particulières de conservation
A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.
Conserver le conditionnement primaire dans l'emballage extérieur, à l'abri de la lumière.
Ne pas congeler.
6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur
L'émulsion est conditionnée en flacon verre de type II avec un bouchon en caoutchouc butyl ou en poche plastique souple (Ecobag) protégé par une surpoche. Un absorbant acide est placé entre la poche et la surpoche. Le conditionnement primaire est composé d'un film plastique multicouche à 3 composants comprenant du polypropylène et une couche externe en polyamide. Les sites d'injection et d'adjonction en caoutchouc butyl sont auto scellants.
Taille de conditionnement:




Flacon verre:


Poche plastique:




10 X 100 ml







1 X 250 ml


1 X 250 ml




10 X 250 ml


10 X 250 ml




1 X 500 ml


1 X 500 ml




10 X 500 ml


10 X 500 ml




1 X 1000 ml


1 X 1000 ml




6 X 1000 ml


10 X 1000 ml




Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.
6.6. Précautions particulières d?élimination et de manipulation
A n'utiliser que lorsque l'émulsion est homogène et les contenants intacts. Vérifier visuellement que l'émulsion n'est pas en deux phases avant d'administrer.
A usage unique seulement. Toute portion de l'émulsion restant après usage doit être éliminée.
Tout produit ayant été congelé doit être jeté.
Avant de perfuser une émulsion lipidique avec d'autres solutions par une connexion en Y ou un set de dérivation, il faut vérifier la compatibilité de ces fluides entre eux, plus particulièrement en cas de co-administration de solutions véhicules auxquelles des médicaments ont été ajoutés. Une attention particulière doit être exercée en cas de co-perfusion de solutions contenant des électrolytes divalents (tels que le calcium).
Toujours porter l'émulsion à température ambiante avant de perfuser.
Si des filtres sont utilisés, ils doivent être perméables aux lipides.
7. TITULAIRE DE L?AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE
B. BRAUN MELSUNGEN AG
CARL-BRAUN-STRASSE 1
P.O. BOX 1110 + 1120
34209 MELSUNGEN
ALLEMAGNE
8. NUMERO(S) D?AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE
· 366 918-1: 100 ml en flacon (verre). Boîte de 10.
· 366 919-8: 250 ml en flacon (verre). Boîte de 1.
· 366 920-6: 250 ml en flacon (verre). Boîte de 10.
· 366 921-2: 500 ml en flacon (verre). Boîte de 1.
· 366 922-9: 500 ml en flacon (verre). Boîte de 10.
· 366 923-5: 1 000 ml en flacon (verre). Boîte de 1.
· 366 924-1: 1 000 ml en flacon (verre). Boîte de 6.
· 366 925-8: 250 ml en poche (Polyamide/Polypopylène). Boîte de 1.
· 366 926-4: 250 ml en poche (Polyamide/Polypopylène). Boîte de 10.
· 366 927-0: 500 ml en poche (Polyamide/Polypopylène). Boîte de 1.
· 366 928-7: 500 ml en poche (Polyamide/Polypopylène). Boîte de 10.
· 366 929-3: 1 000 ml en poche (Polyamide/Polypopylène). Boîte de 1.
· 366 930-1: 1 000 ml en poche (Polyamide/Polypopylène). Boîte de 10.
9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE L?AUTORISATION
[à compléter par le titulaire]
10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE
[à compléter par le titulaire]
11. DOSIMETRIE
Sans objet.
12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES
Sans objet.

CONDITIONS DE PRESCRIPTION ET DE DELIVRANCE

Sans objet.

Laboratoire titulaire de LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML

B BRAUN MELSUNGEN AG

B BRAUN MELSUNGEN AG

Questions des internautes sur LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML

    Soyez le premier à poser une question

Poser ma question (gratuit)

Donnez votre avis sur cette fiche LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML

Vos avis sur cette fiche LIPIDEM 20% EMULSION POUR PERF 250ML